Skip to content

Réseaux sociaux : Du Personal Branding à la Micro-Célébrité

4 novembre 2009

Depuis le temps que je suis l’actualité et le développement des réseaux sociaux et du social-web il y a un concept qui m’a toujours intrigué. Celui de Micro-Célébrité. Et surtout son application dans les réseaux sociaux.

Alors, concept fumeux ou réelle évolution sociologique ?

microcelebrite

Qu’est ce que la micro-célébrité ?

Le concept de micro-célébrité a été évoqué pour la première fois par Clive Thompson, un journaliste de Wired.

Selon sa définition la micro-célébrité est le phénomène d’être extrêmement connu non pas par des millions de personnes mais par un petit groupe. Cela peut être un groupe de quelques milliers de personnes à quelques dizaines.

Si l’on essaye de modéliser le concept de célébrité on trouverai quatre grandes catégories :

  • Les célébrités internationales (Brad Pitt, Zidane, Michael Jordan…) qui sont connues et reconnaissables dans tous les pays du monde.
  • Les célébrités nationales (Dany Boon, …) qui sont bien connues dans certaines régions du monde, dans plusieurs pays mais qui n’ont pas la renommée du premier groupe
  • Les mini-célébrités ou célébrités de niches (Robert Scoble, Tony de Koh Lanta…) qui sont des personnes célèbres d’une certaines manière ou dans certains domaines. Des milliers de gens les connaissent mais le citoyen lambda ne les reconnaîtraient pas dans la rue. De plus, il ne sont connus que de certaines communautés (les bloggeurs pour Scoble, les fans de TV réalité pour Tony).
  • Et enfin les micro-célébrités qui sont connus de quelques uns (centaines ou même milliers de personnes) mais qui ne feront jamais déplacer aucune foule.

La multitude d’informations personnelles que tout à chacun dévoile en ligne depuis l’avènement du social web fait que tout le monde, à son niveau, pourrait être amené à se considérer comme un micro-Brad Pitt.

Ici les paparazzi sont remplacés par les appareils photos des téléphones en soirée (don’t Facebook it !!), les ragots peuvent se répandre sur les réseaux sociaux et nos « status updates » tendent souvent vers l’auto-promotion ou la construction d’une image auprès de nos « amis » ou « followers ».

Certes le concept en lui-même n’est pas nouveau, il y a toujours eu des gens célèbres pour un nombre réduit de personnes que se soit le boulanger du village ou les personnes les populaires au lycée, mais son application au social web démultiplie sa porté.

Du Personal Branding à la micro-célébrité assumée

En 2009, il y a 422 millions de foyers connectés à Internet, plus de 200 millions d’utilisateurs sur Facebook, plus de 50 millions sur LinkedIn.

Il devient donc urgent de construire sa propre image sur le web et savoir gérer sa réputation en ligne sous peine de la voir façonnée par d’autres ce qui est susceptible d’être préjudiciable.. C’est le Personal Branding.

De l’importance de gérer son image en ligne

Le moyen le plus simple, de « construire sa propre marque » sur Internet est de renseigner son parcours professionnel sur des sites de type LinkedIn ou Viadeo, d’autres vont plus loin et tiennent un blog ou encore font des podcasts. Quand on sait que le web (aka Google) n’oublie rien il convient de bien peser le pour et le contre de ses contributions et de se que l’on partage en ligne. Mais cela n’est que la partie émergée de l’iceberg.

La plus grande partie des contributions sociales des internautes se fait sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook, qui restent des espaces pseudo-sécurisés. Quand on sait que Facebook est la plus grande base de photos sur le web (80 milliards de photos) il est légitime de se demander s’il est vraiment « utile/perspicace » d’y publier les clichés du petit dernier ou de son dernier after work.

Mais l’humain reste un animal social et son « narcissisme/besoin de sociabilisation » prend souvent le pas sur sa raison. Il en résulte que naturellement, les gens se mettent en scène sur ces réseaux, utilisant des méthodes proches des professionnels de la publicité de Madison Avenue.

Des millions de nouveaux micro-publicitaires

Nous avons donc tous embrassés le phénomène des réseaux sociaux avec enthousiasme ( 4 heures et demi de connexion en moyenne par mois et par utilisateur sur Facebook aux US) et beaucoup d’entre nous se sentent pousser des ailes de publicitaires.

L’utilisateurs lambda de Facebook a 120 amis. Il les a « segmenté » en différentes listes (amis, famille, collègues…), il leur envoi régulièrement des invitations à des « events » auquel il va participé ou qu’il va organisé (soirées, crémaillères, salons…), il leur communique des buzz qu’il a trouvé intéressant, il crée des groupes sur des thèmes communs avec ses amis. On peut dire qu’il gère sa communauté.

D’un autre côté, notre micro-publicitaire gère son image. Il sélectionne les photos qui vont le mettre en valeur, il distille des informations de façon pertinente et amusante en mettant son statut à jour, il répond à des questionnaires et n’en communique les résultats que s’ils ne mettent pas à mal son image, il commente les contributions de sa communauté surtout celles des plus influents.

Oui cela peut paraître bien calculateur mais n’est-ce pas simplement la réalité ?

Et vous ?

Vous reconnaissez vous dans cette description ?

Plus d’infos sur le concept de micro-célébrité:

The Microfame Game (NY Times)

Tous micro-célèbres (Tecknikart)

Les starmaniaques (Nouvel Obs)

delicious.com/peetpistol/microcélébrité

 

Partagez cet article :

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to Yahoo BuzzAdd to Newsvine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :